Choisir pistolet peinture basse pression pression

Quand on dispose d’une station de peinture, le pistolet peinture pro est indispensable. Toutefois, entre le pistolet haute pression et l’autre, à basse pression, le choix reste un véritable casse-tête pour certains bricoleurs du dimanche.

Pistolet haute et basse pression : lequel choisir ?


La réponse à cette question dépend en grande partie de l’utilité que vous allez faire de vos machines outils à peintures mures. Pour un garagiste professionnel, le premier est préconisé. Effectivement, il bénéficie d’une pression qui se situe entre 2 et 4 bars alors que ce nombre n’est que de 0,1 à 0,4 bars pour le pistolet peinture wagner basse pression. On recommande alors le modèle à haute pression pour les gros volumes comme la peinture d’un véhicule deux roues ou les travaux de bricolage. Par contre, cela pose problème dans la mesure où l’on souhaite être minutieux dans ses tâches ou encore peindre des petites parcelles à savoir les poignées d’un garde-manger. Dans ce cas, il faudra faire appel aux pistolets dits « à basse pression » ou « HVLP » sigle de l’anglais « High volume, low pressure ».Ce deuxième instrument est intéressant puisqu’il permet d’éviter toute sorte d’éclaboussure et de grossièreté. Cet attrait est dû, principalement à la présence de plusieurs buses à diamètres différents grâce auxquels il devient possible de gérer le jet de peinture façade.

Les avantages d’un pistolet peinture basse pression


Vous voulez œuvrer en intérieur ? Préférez les peintures à basse pression. Celles à haute pression ont bonne réputation. Toutefois, le travail n’est pas très net et l’individu aura tendance à en mettre de partout. Pour un rendu propre, vous devrez recouvrir votre mur de bâche de protection, ce qui vous fera perdre un temps fou. Le pistolet à air comprimé vous évite tous ces désagréments. Avec seulement 0,15 bars de pression de travail, le jet produit est suffisant pour réaliser le travail délicat sans qu’il n’y ait risque d’éclaboussure de brumes de peinture sur les rebords. Mais ce n’est pas tout. Si le matériel est recommandé pour les petits travaux, il vous suffit d’effectuer quelques réglages pour pouvoir peindre votre mezzanine.

Les critères de choix


Bien avant de mettre le point sur les caractéristiques du mini outillage, il est important de déterminer l’usage que vous allez en faire. Une fois cette étape passée, passez au peigne fin votre futur pistolet peinture. La pression est le premier facteur à vérifier. Si elle diverge pour chaque modèle, il en va du débit de peinture nécessaire pour couvrir une dimension désirée. Notons que ce deuxième paramètre ne doit être ni trop faible ni trop fort. Le cas échéant, cela cautionnerait des coulures sur toutes les surfaces peintes. Outre la poignée ergonomique, il doit rallier légèreté et praticité pour garantir le confort d’utilisation. La contenance du réservoir est aussi importante. Une capacité du réservoir maximale (1l) est d’ailleurs conseillée dans la mesure où vous n’aurez pas à recharger maintes fois la peinture. Ensuite, jetez un coup d’œil sur la buse. Cet outillage du peintre doit concorder avec le type de peinture employé. Et enfin, sachez que le meilleur pistolet peinture est muni d’une garantie d’un an minimum.